Subdivision en parties fonctionnelles

1 Secteur énergétique = Σ Parties fonctionnelles

Subdivision d'un secteur énergétique en parties fonctionnelles

Les secteurs énergétiques des unités PEN font l'objet d'une subdivision supplémentaire en une ou plusieurs parties fonctionnelles.

Par convention, une partie fonctionnelle ne peut pas s'étendre sur différents secteurs énergétiques. Il y a donc toujours au moins autant de parties fonctionnelles que de secteurs énergétiques.

Les parties fonctionnelles sont caractérisées par une fonction. La réglementation a prévu 18 fonctions différentes. Le choix de chaque fonction est déterminé selon les activités principales rencontrées au sein de la partie fonctionnelle.

Le(s) secteur(s) énergétique(s) d'une unité PEN sera(ont) souvent composé(s) d'une combinaison de fonctions différentes. Par exemple, un établissement scolaire disposera de locaux administratifs (fonction « Bureaux ») et de classes de cours (fonction « Enseignement »). Afin d'éviter une subdivision trop importante en parties fonctionnelles différentes, des règles d'assimilation peuvent être appliquées.

La subdivision en parties fonctionnelles permet de mieux tenir compte des activités contenues dans chacune d'elle pour le calcul de la CEP de l'unité PEN.

L'exigence de la CEPmax de l'unité PEN est déterminée au prorata des fonctions présentes dans l'unité sur base de leurs surfaces plancher respectives. La subdivision en parties fonctionnelles a donc une incidence directe sur l'exigence de CEPmax à respecter.

Chaque fonction est caractérisée par des comportements énergétiques distincts. Les paramètres principaux identifiés comme ayant une valeur liée à la fonction dans la méthode de calcul PEN sont les suivants :

  • les horaires d'occupation (heure/jour et jour/semaine), température, …, 
  • les températures intérieures de consigne pour le chauffage et le refroidissement,
  • les gains internes dus aux équipements et aux personnes,
  • les besoins nets annuels pour l'eau chaude sanitaire,
  • la quantité d'humidité à produire pour humidifier l'air, par m³,
  • le nombre d'heure d'utilisation (en période diurne/nocturne),
  • le temps de fonctionnement de la ventilation,
  • le niveau de confort lumineux.

Ces paramètres sont explicités dans la Partie 9 Méthodes de calcul - Chap 3 Méthode PEN.

Deux parties fonctionnelles adjacentes peuvent avoir une température intérieure de calcul différente. Pour simplifier, on suppose qu'aucun flux de chaleur n'a lieu à travers les parois séparant des parties fonctionnelles adjacentes.

Mis à jour le 05/10/2020