Subdivision en volumes protégés et non protégés

1 Bâtiment = Σ Volumes protégés et non protégés

Subdivision d'un bâtiment en volumes (protégés et non protégés)

Chaque bâtiment est constitué d'un ou plusieurs volumes protégés et d'un ou plusieurs volumes non protégés.

On considère l'ensemble du bâtiment (neuf ou existant) et l'on procède dans un premier temps à la subdivision en volumes protégé et non protégé :

  • On définit le volume protégé de partie du bâtiment qui fait l'objet de demande de permis selon définition du volume protégé.
  • Tous les espaces, de la partie du bâtiment qui fait l'objet de la demande de permis et qui n'appartiennent pas au volume protégé, sont considérés comme non chauffés et constituent par définition les volumes non-protégés.

La détermination du volume protégé permet de définir la partie du bâtiment soumise aux exigences PEB et les parois délimitant le volume protégé qui doivent être performantes du point de vue thermique.

Dans le cadre de la règlementation en matière de performance énergétique, on part toujours de l'hypothèse que tous les locaux des bâtiments adjacents existants ne faisant pas l'objet de la demande de permis sont des espaces chauffés (même si ce n'est pas nécessairement le cas physiquement).

Si le volume protégé considéré s'étend sous le niveau du sol, l'hypothèse considère que le bâtiment adjacent existant ne faisant pas l'objet de la demande de permis s'étend également sous le niveau du sol.

Lors de la détermination de la performance énergétique, on suppose qu'aucun flux de chaleur n'a lieu à travers les parois de séparation avec des espaces adjacents chauffés.

En dehors de ces parois de séparation avec des espaces adjacents chauffés, on tient bien compte, dans la détermination de la performance énergétique, des flux par transmission à travers toutes les autres parois délimitant le volume protégé.

Mis à jour le 05/10/2020